Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 00:00


Les Kabyles sont un peuple berbère habitants la Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger en Algérie. Les habitants de cette région densément peuplée ont massivement émigré vers différentes parties du pays (notamment Alger) et vers la France. Depuis 1871, ce groupe sociolinguistique tente de faire face à une assimilation culturelle, linguistique (arabe dialectal et français) et à une mutation de son organisation sociale.
 
Sommaire
1 Étymologie et différents noms
2 Langue
3 Société ancienne
4 Voir aussi
5 Figures
5.1 Historique
5.1.1 Antiquité
5.1.2 Temps modernes
5.1.2.1 Période coloniale
5.1.2.2 Guerre Indépendance
5.2 Politiques
5.3 Chercheurs
5.4 Artistes
5.4.1 Peintres et graphistes
5.4.2 Comédiens
5.4.3 Chanteurs et musiciens
5.4.3.1 Chaâbi
5.4.3.2 Musique kabyle
5.4.3.3 Musique arabo-andalouse
5.4.3.4 Musique Raï
5.4.3.5 Rap/Rock
5.4.3.6 Varietés occidentales
5.4.4 Écrivains et cinéastes
5.5 Journalistes
5.6 Sport
5.7 Liens externes

Étymologie et différents noms
Le mot « Kabyle » vient de l'arabe Qabila (pl. Qbaïl), « tribu ». C'est le terme que les Européens ont utilisé au XVIIIe siècle pour désigner ces montagnards qui portaient des noms différents en fonction des tribus auxquelles ils appartenaient.
Les arabophones, quant à eux, utilisaient le mot Zwawa, déformation du berbère Agawa, un massif au coeur de la Grande Kabylie, dont le pluriel Igawawen était le nom d'une tribu très puissante et ancienne confédération composée de huit tribus organisées en deux confédérations : At Betrun (At Yanni, At Budrar, At Bu Akkach, At Wasio) et At Mengellat (At Mengellat, At Bu Yusef, At Weqbil, At Attu).
Il semblerait que dans l'Antiquité, les Igawawen aient porté le nom de Quiquegentiani, appelation administrative désignant cinq tribus (quinque gente). Une vieille légende rapporte en effet que les montagnards descendent d'un géant qui eut cinq fils, lesquels formaient les cinq tribus antiques (Boulifa, 1925), les fameux Quinquegentiani qui donnèrent tant de mal aux Romains.
Zwawa a donné en français zouave, puisque les premiers fantassins indigènes étaient originaires de cette confédération.
Langue
Le kabyle (taqbaylit) se rattache au groupe berbère. La Kabylie représente la deuxième concentration de berbérophones après le Souss (Sud du Maroc). Estimée à 4 millions de locuteurs (la moitié des berbérophones algériens), cette langue est très proche du chenoui (parlé à l'ouest d'Alger et du chaoui (tachaouit) parlé à l'est de la Kabylie. Très attachés à leur identité berbère, les Kabyles revendiquent la reconnaissance du pluralisme linguistique dans la Constitution algérienne.
 


Société ancienne
L'organisation sociale des Kabyles, autrefois éleveurs et agriculteurs a été abondamment étudié, notamment par Pierre Bourdieu. Ce modèle a été largement modifié par la forte émigration qui a bouleversé les rapports sociaux, l'urbanisation, mais on peut tracer les grands traits de la société traditionnelle.
Chaque village formait la tajmaât (de l'arabe djemaâ, assemblée), une petite organisation semblable à la république. Elle était composée de tous les hommes ayant atteint la majorité, et n'y prenaient la parole que les notables, les vieillards et les chefs de famille. On y nommait l'amin (chef), mandataire toujours révocable.
La démocratie n'y était que de principe car deux ou trois familles, un çoff, emportaient toujours la décision.
Conseil municipal, cour de justice et cour souveraine, la tajmaât se référait, en cas de litige ou de problème, à des textes de lois, les « qanouns kabyles » qui définissaient le moindre manquement et sa sanction.
Le code de l'honneur protégeait « la maison, les femmes, les fusils », et stipulait que le meurtre devait vengée par les liens du sang. La filiation est patrilinéaire. Le patronyme de l'ancêtre commun se transmettait.
La tajmaât vivait sous l'autorité du groupe, où l'esprit de solidarité était fort développé. Pour exemple le terme tiwizi (« solidarité ») désignait l'activité collective consistant à aider un villageois dans une de ses tâches comme le ramassage des olives, à laquelle il contribuait directement ou en nourrisant les participants.
 
Figures

Antiquité
Kahena, de son vrai nom Dihya est la principale figure de la résistance berbère à l'avancée des troupes arabo- musulmanes entre 695 à 705. À la tête de la tribu juive des Djerouas implantée dans les Aurès (à l'est de l'actuelle Algérie) elle parvint à associer plusieurs tribus indigènes juives et chrétiennes.
Massinissa (238 - 148 av. J.-C.) est le premier roi de Numidie. Il commença son règne en tant que chef tribal, et combattit la première fois au côté de Carthage en Espagne ; sa cavalerie contribua en 211 à la défaite des deux armées romaines d'Espagne sous les ordres de Publius Cornelius Scipio et Gnaeus Cornelius Scipion Calvus.
Jugurtha est un roi de Numidie né vers 160 av. J.-C., mort vers 104 avant J.-C. Il est connu pour avoir lutté contre Rome entre 111 et 105.

Temps modernes

Période coloniale
Lalla Fatma N'Soumer, résistante contre l'armée coloniale française à l'ouest de la Kabylie, décédée en 1863.
Cheikh Mohamed El Mokrani, chef de la "révolte des Mokrani" en 1871.
Cheikh El Haddad, soutient la résistance de Cheikh El Mokrani, mort en 1873.
Abdelhamid Ben Badis, Président de l'Association des Oulémas musulmans algériens.

Guerre Indépendance
Ferhat Abbas, auteur du Manifeste du peuple algérien, président du gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA).
Hocine Aït Ahmed, un des neuf chefs historiques de la révolution.
Colonel Amirouche, militant nationaliste algérien, tué par les troupes françaises en 1959.
Larbi Ben M'hidi, un des neuf chefs historiques de la révolution, assassiné en 1957.
Krim Belkacem, un des neuf chefs historiques de la révolution, assassiné en 1970.
Ahmed Boumendjel, militant nationaliste algérien.
Saïd Mohammedi, chef militaire de la wilaya III Kabylie.
Didouche Mourad, un des neuf chefs historiques de la révolution, mort au combat en 1955.
Amar Ouamrane, chef militaire de la wilaya IV Algérois (1967).
Abane Ramdane, militant nationaliste algérien, assassiné en 1957.
Slimane Dehiles "Colonel SADEK", chef militaire de la wilaya IV Algérois (1957-1959).



Politiques
Hocine Aït Ahmed, secrétaire général du parti FFS (Front des Forces Socialistes).
Sidi Saïd, président du syndicat algérien des travailleurs: UGTA
Khalida Toumi, femme politique algérienne, actuellement porte-parole du gouvernement.
Ahmed Ouyahia, Chef du gouvernement algérien
Ferhat Mehenni, homme politique et chanteur, porte-parole du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie MAK.
Nordine Ait Hamouda, homme politique et fils du colonel Amirouche.
Kasdi Merbah, ancien chef des renseignements et ancien Premier Minsitre
Rachid Kaci, candidat à la présidence de l'UMP, France
Saïd Saadi, secrétaire général du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD)
Krim Belkacem, Vice président du GPRA
Saïd Mohammedi, homme politique.

Chercheurs
Souad Abbas, sociologue-anthropologue, spécialiste des Aurès.
Salem Chaker, professeur de berbère à l'INALCO
Idir Cherief, chercheur en Économie
Daho Djerbal, historien et écrivain
Abdelmalek Sayad, sociologue, directeur de recherche au CNRS.

Artistes
Peintres et graphistes
Marzouk Amechtouhnagh, artiste
Baya, peintre
Ali Dilem, caricaturiste, TV5, la Liberté.
M'hamed Issiakhem, peintre
Hamid Tibouchi, peintre et poète

Comédiens
Mohand Said Fellag, comique, acteur et écrivain
Daniel Prévost, acteur et comédien.
Isabelle Adjani, actrice.
Dany Boon, acteur, comédien.
Isild Le Besco, comédienne
Maïwen Le Besco, comédienne
Malik Zidi, comédien

Chanteurs et musiciens

Chaâbi
Hadj M’hamed El Anka, le grand maître du chaâbi.
Dahmane El Harrachi, chanteur.
Cheikh El-Hasnaoui, chanteur.
Lounès Khaloui, chanteur de chaâbi kabyle.

Musique kabyle
Abdelli, auteur chanteur compositeur.
Said Afaroudj, chanteur.
Lounis Aït Menguellet, chanteur.
Djamel Allam, chanteur et musicien.
Rabah Asma, chanteur.
Slimane Azem, chanteur.
Massa Bouchafa, chanteuse.
Cherifa, chanteuse et poète.
Akli Dehlis, chanteur.
Djurdjura, groupe de musique traditionnelle (Djouhra Abouda, Fatima et Malha).
Farid Gaya, chanteur.
Idir, chanteur, de son vrai nom Hamid Cheriet. Connu pour Avava Inouva.
Brahim Izri, chanteur.
Cherif Kheddam, chanteur et musicien.
Matoub Lounès, chanteur, revendiquant son identité kabyle, auteur de 120 chansons. Assassiné le 25 juin 1998. A écrit Le Rebelle.
Ferhat Mehenni, musicien.
Noureddine Meziane, dit Cheikh Noureddine, acteur, chanteur.
Amirouche Nait-Chabane, chanteur.
Takfarinas, chanteur.
Akli Yahiatène, chanteur.
 
Musique arabo-andalouse
Souad Massi, chanteuse.
 
Musique Raï
Houari Dauphin, chanteur
 
Rap/Rock
Les Abranis, groupe de rock (Karim Abranis, Sid Mohand Tahar, Shamy Elbaz, Chemini Abdelkader).
K-mel, chanteur de rap du groupe Alliance ethnique.
LIM, rappeur.
Rim-K, chanteur de rap du groupe 113.
Sinik, rappeur.
 
Varietés occidentales
Baaziz, chanteur.
Juliette, chanteuse.
Marcel Mouloudji, poète et chanteur.
Edith Piaf, chanteuse.
 
Écrivains et cinéastes
Mohand Idir Aït Amrane, écrivain, auteur de "Ekker a mmis Umazigh" (1924-2004).
Fadhma Ait Mansour Amrouche, écrivain, mère de Jean et Taos Amrouche.
Jean Amrouche, écrivain, poète, chanteur.
Taos Amrouche, poétesse, chanteuse.
Belaïd Aït Ali, écrivain.
Azouz Begag, sociologue, chercheur au CNRS, écrivain.
Rabah Belamri, écrivain, poète.
Amar Saïd Boulifa, sociologue, linguiste, historien (1861-1931).
Jean Marie Dallet, ecclésiastique, écrivain et linguiste.
Tahar Djaout, écrivain et journaliste assassiné le 26 mai 1993.
Nabile Fares, écrivain.
Tewfik Farès, réalisateur, scénariste, présentateur télévision.
Mouloud Feraoun, écrivain assassiné par l'OAS en 1962 à Alger.
Zehira Houfani Berfas, écrivain.
Mohand Saïd Lechani, écrivain.
Alma Lévy et Lila Lévy, auteurs de "Des filles comme les autres : Au-delà du foulard".
Mouloud Mammeri, anthropologue et écrivain.
Azzeddine Meddour, cinéaste, réalisateur.
Arezki Metref, écrivain, journaliste.
Si Mohand, poète (1845-1906).
Tahar Oussedik, écrivain.
Brahim Zellal, écrivain.
 
Journalistes
Djamel Allilat, ancien chroniqueur et caricaturiste à Liberté et au Soir d'Algérie, créateur des ânetellectuels
Rabah Aït-Hamadouche, journaliste reporter au JT de TF1
Rachid Arhab, ancien présentateur du JT de 20h sur France 2
Mourad Belkacem Nacer, ancien présentateur du JT de Canal Algérie et de l'émission Vérités, assassiné en 2002
Mohamed Benchicou, directeur du Matin d'Algérie et auteur de « Bouteflika; une imposture algérienne »
Ali Dilem, Caricaturiste au journal liberté
Said Mekbel, journaliste au quotidien Le Matin et billettiste, assassiné le 3 décembre 1994 à Alger
Ahmed Nait Balk, directeur d’antenne à Beur FM et directeur de l’information à Beur TV
Chabane Ouahioune, romancier et journaliste
Abrous Outoudert, ancien directeur de la rédaction du quotidien Liberté
Said Tazrout, ancien journaliste du Matin, assassiné en 1995
Kahina Slimani
Said Yahia Chérif, chroniqueur
Smail Yefsah, Journaliste assassiné
 
Sport
Souad Aït Salem, athlète, 5000m
Salah Assad, footballeur, participation au mondial de 1982 en Espagne connu pour sa louche" ou ghorraf.
Ramdane Dahmani, boxeur International algérien (1972-1979) Champion d'Algérie 1976.
Ammar Daoud, ancien gardien de buts .
Ali Fergani, entraîneur de l'équipe nationale de football algérienne
Saïd Hadid, pilote de voltige aérienne, membre du pôle France de Dijon Voltige
Loucif Hamani, boxeur, ancien champion d'Afrique
Ali Idir, ancien judoka
Mahieddine Khalef, ancien entraîneur de l'EN de football, notamment en Juin 1982.
Rabah Madjer, football, champion d'Europe avec le FC Porto(1987), auteur du but décisif en finale
Salim Medjkoune, boxeur français
Nacer Sandjak, manager du club de Noisy le Sec, France
Moussa Saïb, ancien capitaine de l'EN algérienne de football, champion d'Afrique en 1990 à Alger
Zinedine Zidane (1972– ), joueur de football Français.
 




Liens externes
(en) Kabyle - Joshua Project
(fr) Kabyle.com Portail du peuple kabyle et berbère
(fr) Kabyles.com Portail de la Kabylie et de la diaspora kabyle
(fr) Imyura La littérature en kabyle
(fr) MAK Site Officiel du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie

Partager cet article

Repost 0
Published by Divers (Wikipedia) - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Algérie - Thamazighth - Histoire et Culture
  • : Compilation d'artcles relatifs à notre patrimoine historique et culturel
  • Contact

Recherche

Liens